Vous êtes ici

Actualités
ARCHIVES EN LIGNE
"L’Écho des gourbis": journal de tranchée des régiments du Quercy
lun, 09/02/2015 - 17:56
L'echo des gourbis n° 1

Le Centre régional des Lettres Midi-Pyrénées, le Département du Lot et le Grand Cahors ont travaillé ensemble pour sauver, mettre en valeur et compléter les collections de deux journaux lotois : Le Journal du Lot (1861- 1944) et L’Écho des Gourbis (1915-1918). Cette opération de numérisation a été menée en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France. 12 030 fichiers numériques sont désormais en ligne sur le site internet des Archives départementales du Lot (une inscription est requise).

L’Écho des Gourbis paraît pour la première fois le 15 mars 1915 à Châlons-sur-Marne. La collection complète conservée à la Bibliothèque Patrimoniale et de Recherche de Cahors compte 34 numéros. Le dernier daté de mars 1918, témoigne de la reprise de la guerre de mouvement. Le rédacteur principal et directeur commercial est le poète, écrivain et journaliste gourdonnais Pierre Calel (pseudonyme de plume de Jules Lafforgue).

Le premier éditorial de la rédaction présente les objectifs de cette « petite feuille » de 4 pages illustrée : le premier point annoncé « dire ce qui se passe au pays natal, être l’organe du Quercy pendant la guerre » est en fait très vite abandonné. L’ensemble des rubriques sont essentiellement organisées autour de la véritable vocation du journal de tranchée : soutenir le moral du combattant. La verve gouailleuse et l’humour gaulois des propos révèlent un certain état d’esprit poilu.

Encouragé par les autorités politiques, voire intellectuelles, « L’Echo des gourbis « qui s’honore de publier des lettres de soutien de Raymond Poincaré, d’Alexandre Millerand, de Paul Deschanel, d’Adrien Mithouard, d’Anatole France affiche une apparente liberté de ton. De fait, la légitimité de la guerre et de l’effort consenti ne sont jamais remis en cause.

Lire le premier numéro : cliquez-ici